Vaincre le 6e continent et diminuer les déchets

Vaincre le 6e continent et diminuer les déchets

par Benjik05-08-202002090

Crédits photo : Boyan Slat (page Facebook)

Comme on le sait désormais depuis 1997 et la découverte du navigateur, et océanographe, Charles Moore, il existe bien un 6e "continent". Il est d'ailleurs désolant de constater qu'il s'agit là d'un amas de déchets plastiques qui s'étendrait sur près de 3,5 millions de km² et qui serait constitué de 750 000 à 1 million de déchets par km².

Des chiffres effarants qui sont dus à l'activité humaine et aux 8 millions de tonnes de plastiques qui sont rejetés chaque année dans les fleuves, les mers et les océans. On estimerait même qu'en 2050, le nombre de tonnes de déchets plastiques dépasserait celui de poissons. De plus, les plastiques, qui représentent 80% des déchets, mettent des centaines d'années pour se dégrader.

Pire encore, dans les océans, ils finissent par s'effriter en micromorceaux que les poissons finissent par ingérer, ce qui peut causer des blessures voire l'étouffement. On estime alors à 100 000 le nombre de mammifères marins morts chaque année par ce biais.

Une solution innovatrice.

Mais fort heureusement, certains pensent à des moyens de venir à bout de ce grave problème que représente le vortex de déchets du Pacifique nord (6e continent). En effet, le fondateur de The Ocean Cleanup, en 2013, se penche sur la question alors qu'il n'a que 18 ans.

Il pense d'abord à un "râteau" géant pour racler le fond des mers et rameuter les déchets. Néanmoins, il renoncera à cette 1re idée parce qu'elle est clairement trop dangereuse pour la faune, la flore et les fonds marins.

Il lui vient alors l'idée de servir des courants naturels qui ont lieu dans ces gyres aquatiques pour réussir à réunir et récolter les déchets. Ce système se composera d'un flotteur qui permet de maintenir le système en place, mais aussi d'une "jupe" qui permet de retenir les déchets plastiques et de les empêcher de s'échapper par le fond.

Il dispose aussi d'une ancre géante afin de ralentir l'avancée du système et de pouvoir capturer les déchets efficacement. Il se sert des courants naturels pour guider tout ce petit monde.

Pour plus d'informations, voici le site de la fondation de ce jeune homme : "theoceancleanup.com"

Proposition rédaction web
Cet auteur vous intéresse ?

Envoyez-lui votre proposition dans la messagerie de son espace membre **.




* Les champs sont obligatoires. ** Pour éviter le spam ou la publicité, notre équipe doit valider les propositions avant l'envoi à l'auteur.

0 Commentaire(s)



Poster un commentaire :

Votre commentaire sera examiné avant validation. Il pourrait donc être refusé.







* Les champs sont obligatoires.